Que faut-il savoir sur les chaussettes de contention ?




Chaussettes contention

Chez les sujets à risque aux maladies veineuses comme les personnes âgées, les bonnes habitudes comme une alimentation saine et équilibrée permettent une amélioration la circulation sanguine. Mais l’utilisation des chaussettes de contention de qualité contribue aussi à cette amélioration et permet même de prévenir les complications comme les thromboses veineuses.



Classe des chaussettes de compression : comment choisir ?



Les chaussettes de contention s’utilisent, au même titre que les bas et collants du même type, à titre de dispositif médical pour favoriser le retour du sang dans les veines. La consultation d’un médecin permet donc de clarifier la classe de compression appropriée pour un sujet. Quoi qu’il en soit, plus le problème veineux constaté est grave, plus sera élevé le niveau de compression recommandé par le médecin. Voilà pourquoi les collants de classe 1 sont souvent indiqués à titre de prévention, tandis que ceux de classe 2 pour les personnes souffrant de gonflements des jambes ou de varices. Quant aux chaussettes de contention de classe 3, leurs utilisations concernent plutôt les sujets atteints d’importants gonflement de jambes ou de thromboses veineuses aggravées.



Prise en charge des chaussettes de contention



L’assurance maladie prend en charge le remboursement de l’achat de chaussettes de contention à raison de 2 paires par semestre au maximum. Cette prise en charge, bien qu’elle ne soit pas toujours claire, s’estime à hauteur de 65% et le patient devrait disposer d’une mutuelle pour compléter le remboursement. A défaut d’avoir recours à une complémentaire santé, le patient devrait donc prendre en charge lui-même cette partie qui ne sera pas remboursé par la Sécurité sociale. Mais parce que la santé vaut de l’or, il ne faut jamais hésiter à conserver un niveau de compression suffisant. Pour cela, la question de remboursement ne devrait pas avoir raison sur une évidence nous poussant à renouveler une paire tous les 3 mois.


ch be lu ca